Depuis quelques années la barbe revient en force. Des chercheurs se sont donc penchés sur ce sujet comme notamment Nicolas Guéguen (français) mais c’est au Royaume-Uni qu’une étude sur les barbus nous apporte le plus de réponses.

Une étude sur l’attirance de la barbe ?

Nick Neave et Kerry Shields ont mené une étude sur l’attirance des barbus en faisant participer bien entendu des femmes. Ces dernières étaient majoritairement âgées de 22 ans. L’étude consistait à présenter à ces femmes une photographie du même homme avec une version rasée, une barbe de quelques jours, une barbe moyenne, une plus longue et une version avec une barbe de plusieurs mois. Elles devaient ensuite choisir une photographie parmi les différentes versions.

Alors, les femmes aiment-elles les barbus ?

La réponse est oui ! La barbe de quelques jours soit une barbe légère l’emporte ! Ce n’est donc pas la barbe de plusieurs mois qui attire le plus ces demoiselles âgées de moins de 25 ans. En tout cas d’après cette étude, la note d’attractivité est supérieure de 20 % pour la barbe légère par rapport au rasage complet. Les femmes aiment donc les barbus mais peut-on réellement compter sur sa barbe pour séduire ?
Barbe : pourquoi les femmes aiment les barbus ? Kate et James

La barbe, un outil de séduction ?

Nulle barbe ne change un crapaud en prince charmant

Nicolas Guéguen

Malheureusement cela est vrai, ce n’est pas ce changement qui va faire perdre quelques kilos à un homme mais néanmoins notons que 20% d’attractivité supplémentaire c’est déjà ça de gagné. En effet, ce changement véhicule une nouvelle image de l’homme. Charles Kenny et Dixie Fletcher ont d’ailleurs montré que cette transformation était positive. Effectivement, les résultats montrent qu’une même personne en devenant barbue était perçu comme :

plus enthousiaste, sincère, généreuse, extravertie, masculine, curieuse et solide

Nicolas Guéguen

De plus cela peut permettre pour certains d’augmenter à la fois, confiance en soi et estime de soi. C’est également un moyen de se démarquer notamment si on tente la barbe de plusieurs mois.

Retrouvez également notre article sur les 10 lieux pour vos romances à New York.


Bibliographie

GUEGUEN Nicolas, Un amour de barbu, dans Cerveau et Psycho n°82, p. 88-90 : à retrouver aussi sur https://www.pourlascience.fr/theme/seduction/un-amour-de-barbu-9312.php